professionnel


professionnel

professionnel, elle [ prɔfesjɔnɛl ] adj. et n.
• 1842; de profession
I Adj.
1 Relatif à la profession, au métier. Vie professionnelle. Milieu professionnel. Activités professionnelles. Orientation, formation professionnelle. Enseignement professionnel. technique. École professionnelle, qui prépare à un métier. Certificat d'aptitude professionnelle (C. A. P.). Déformation professionnelle. Conscience, honnêteté professionnelle. Secret professionnel. Faute professionnelle. Taxe professionnelle. Groupement, association professionnels. corporation, syndicat.
2Qui est tel par profession, de profession. Écrivain professionnel. Pianiste professionnel. Ouvrier professionnel (OP1, OP2). qualifié. Spécialt (d'apr. l'angl. professional) Sportif professionnel, régulièrement salarié pour des activités sportives (opposé à amateur). Équipes professionnelles de football. Par ext. Tennis professionnel.
Fig. Qui est tel par comportement habituel (cf. De profession). Des instituteurs « libres penseurs professionnels » (Péguy). Fam. Un emmerdeur professionnel.
II N.
1Personne de métier, spécialiste (opposé à amateur).fam. pro. Les professionnels du tourisme. Un travail de professionnel. Une excellente professionnelle. « ils se chargent, en professionnels, du troupeau de chameaux de l'oasis » (Tournier). Spécialt, sport Match de professionnels. Passer professionnel ( se professionnaliser) .
Fig. Les professionnels du désordre. Ce crime n'est pas l'œuvre d'un professionnel.
2 N. f. Fam. Prostituée.
⊗ CONTR. Amateur, dilettante.

professionnel, professionnelle adjectif Qui appartient à une profession, qui est relatif à l'exercice d'un métier, d'une profession : Frais professionnels. Secret professionnel.professionnel, professionnelle (difficultés) adjectif Orthographe Avec deux n (on a profession / professionnel comme on a émotion / émotionnel, confession / confessionnel, etc.). De même pour professionnalisme, à la différence de traditionalisme. ● professionnel, professionnelle (expressions) adjectif Cours professionnel, cours suivi par les apprentis en vue de recevoir une formation générale et technique en complément de leur apprentissage en entreprise. École professionnelle, établissement d'enseignement technologique assurant la préparation à l'exercice d'un ou de plusieurs métiers. Maladie professionnelle, altération de la santé d'une personne consécutive à l'exercice ou aux conditions d'exercice de certains métiers. Taxe professionnelle, impôt direct perçu par les collectivités locales et qui est dû par toute personne physique ou morale exerçant à titre habituel une activité professionnelle non salariée, sauf exonération particulière concernant certaines professions. (Cette taxe a remplacé en 1975 la patente.) ● professionnel, professionnelle adjectif et nom Qui exerce régulièrement une profession, un métier, par opposition à amateur : Un musicien professionnel. Qui exerce une activité de manière très compétente. Se dit d'un sportif rétribué pour la pratique d'un sport ou parfois pour enseigner. ● professionnel, professionnelle (synonymes) adjectif et nom Qui exerce régulièrement une profession, un métier, par opposition à amateur
Contraires :
Qui exerce une activité de manière très compétente.
Contraires :
Se dit d'un sportif rétribué pour la pratique d'un sport...
Contraires :

professionnel, elle
adj. et n.
d1./d adj. Qui a rapport à une profession. Obligations professionnelles.
d2./d n. Personne qui pratique une activité comme métier (par oppos. à amateur).
Travail de professionnel dont la qualité témoigne du savoir-faire de son auteur.
|| adj. Musicien professionnel.

⇒PROFESSIONNEL, -ELLE, adj. et subst.
I.Adjectif
A. —1. Relatif à une profession ou à un métier, à son exercice. C'est pour cette raison qu'en général les fautes proprement professionnelles n'ont pas le même degré de gravité que les autres (DURKHEIM, Divis. trav., 1893, p.290). Sa myopie, et une certaine façon qu'il avait de rajuster son lorgnon avant de répondre, lui donnaient l'air d'avoir l'esprit fin; il n'avait guère que des connaissances professionnelles et l'habitude du monde (MARTIN DU G., Devenir, 1909, p.16). La manière même dont je menais cette défense me donnait de grandes satisfactions. J'étais vraiment irréprochable dans ma vie professionnelle (CAMUS, Chute, 1956, p.1483).
SYNT. Panonceau, outil, costume, instrument professionnel; maladie, intoxication, risque professionnel(le); secret, morale, devoir, honneur, discrétion, obligation professionnel(le); fonction, activité, spécialité, pratique responsabilité, vocation, carrière, réputation professionnelle; promotion, sélection, solidarité, débouché professionnel(le); intérêt, souci, revendication, revenu, besoin, concurrence, relation, droit professionnel(le); statut professionnel; argot, langage professionnel.
2. Qui concerne l'enseignement d'une profession, d'un métier. Enseignement, école professionnel(le); diplôme professionnel; certificat d'aptitude professionnel (C.A.P.); brevet professionnel (B.P.); lycée d'enseignement professionnel (L.E.P.). Les écoles nationales professionnelles ont fourni plus de trente mille techniciens extrêmement qualifiés à l'industrie française (Hist. instit. et doctr. pédag., 1947, p.368). Si la machine libère l'homme des tâches anonymes, elle exigera de plus en plus d'hommes qualifiés pour son entretien et pour son contrôle, elle imposera une formation professionnelle plus poussée (Univers écon. et soc., 1960, p.52-8). Orientation scolaire d'abord, puis orientation professionnelle doivent aboutir à mettre chaque travailleur, chaque citoyen au poste le mieux adapté à ses possibilités, le plus favorable à son rendement (CAPELLE, Éc. demain, 1966, p.74).
3. Qui concerne une profession ou des professions dans une branche, un secteur d'activité particulier. Branche, groupe, groupement professionnel(le); organisme, union, association professionnel(le); milieu, journal professionnel. Les journaux dits spécialisés sont ordinairement publiés par les commissariats du peuple en collaboration avec les syndicats professionnels correspondants (Civilis. écr., 1939, p.40-2). Beaucoup de travail reste à faire dans le domaine de la collaboration entre le musée et les collectivités professionnelles ainsi que les sociétés de culture populaire (Musées Fr., 1950, p.25). Les centres collectifs créés par des associations pour la formation professionnelle, par des organisations professionnelles d'employeurs et d'ouvriers ou par des collectivités publiques (Encyclop. éduc., 1960, p.273).
En partic. Entente professionnelle. Fait pour des entreprises industrielles ou commerciales de s'entendre sur des quotas de productions des tarifs de vente, une politique salariale, pratique qui est strictement contrôlée par l'État. L'ordonnance du 14 août 1945, portant réorganisation des pêches maritimes, a retenu le principe des ententes professionnelles déjà admis par le décret-loi du 24 mai 1938 (BOYER, Pêches mar., 1967, p.23).
B. —1. [En parlant d'une pers.] Qui exerce un métier, une profession donnée; qui a les qualités, l'habileté requises pour les exercer. Synon. pro (infra rem.), de profession, de métier; anton. amateur, occasionnel. Écrivain, journaliste, musicien professionnel. Il serait temps que l'on se rende à cette vérité: ce que le peintre peut apercevoir de l'homme est encore plus mince que ce qu'en perçoit le psychologue professionnel, et ce n'est pas peu dire (LHOTE, Peint. d'abord, 1942, p.123). La loi du 6 septembre 1947 (...) distingue les ouvriers dockers professionnels et les ouvriers dockers occasionnels (M. BENOIST, PETTIER, Transp. mar., 1961, p.175).
[En parlant du comportement d'une pers.] Qui relève de la personne de métier, de la compétence, de l'habitude à exercer un métier. Agilité, froideur, sourire professionnel(le); conscience, expérience, habileté, valeur professionnelle. Chaque savant, grâce à une déformation professionnelle bien connue, s'imagine connaître l'être humain, tandis qu'il n'en saisit qu'une partie minuscule (CARREL, L'Homme, 1935, p.43). Je ne me sentais pas encore par ce geste professionnel suffisamment ancré à ces fonctions d'écrivain qu'il m'a toujours paru si désirable de remplir (J. BOUSQUET, Trad. du sil., 1936, p.89). Je n'étais pas son médecin; mais je n'étais plus son amie tandis que je montais son escalier avec des mensonges au bout de mes lèvres, et un regard professionnel tapi au fond de mes yeux (BEAUVOIR, Mandarins, 1954, p.410).
En partic. Beauté professionnelle. Personne dont la beauté est nécessaire à l'exercice d'une profession (acteur, modèle); p.ext., femme reconnue et acceptée dans certains milieux à cause de sa beauté. Il a fait figurer [dans son musée] avec leur permission toutes les beautés professionnelles de sa ville (BOURGET, Outre-Mer, I, 1895, p.112 ds BONN. 1920, p.110).
2. P. ext. Qui fait sa principale activité de quelque chose, qui en tire ou non ses revenus. L'homme n'est pas un assassin professionnel. Il était trop affolé (ROMAINS, Hommes bonne vol., 1932, p.133). Je comprends que nos rêves naïfs aient donné à rire aux techniciens, aux révolutionnaires professionnels (GUÉHENNO, Journal «Révol.», 1938, p.115). Tel autre est sournoisement guetté par le fisc, l'escroc, l'intelligence service et le tapeur professionnel, parce que son chasseur se fait cinq cent mille francs de revenus par an (FARGUE, Piéton Paris, 1939, p.237).
3. [P. méton.; en parlant d'une discipline, d'un corps de métier] Qui est exercé par des gens de métier. La médecine professionnelle considère simplement les relations et les devoirs du médecin dans l'exercice de la médecine en tant que profession (Cl. BERNARD, Princ. méd. exp., 1878, p.32). L'armée professionnelle, qui fut un état dans l'état, a dû céder la place à l'armée de tous les citoyens (CLEMENCEAU, Iniquité, 1899, p.257). L'autocratie est l'ennemi; sa force principale, la police, corps professionnel de soldats politiques (CAMUS, Homme rév., 1951, p.281).
P. iron. ou p.plaisant. Ainsi le patriotisme professionnel est désormais satisfait, et la France est grande et forte au delà de toute mesure (CLEMENCEAU, Vers réparation, 1899, p.94).
Dans le domaine sportif. Footballeur, tennisman professionnel; équipe professionnelle. Il avait acquis une droite redoutable, une gauche foudroyante, un jeu de jambes vertigineux. Dans ces conditions pourquoi ne serait-il pas devenu professionnel? (QUENEAU, Loin Rueil, 1944, p.61). Par contre, le joueur professionnel est à la disposition du club et de l'entraîneur du club (J. MERCIER, Footb., 1966, p.91).
♦[P. méton.] Boxe. —(...) 20 h 45 au Stadium: réunion professionnelle et amateur (Combat, 19-20 janv. 1952, p.6, col. 1). [Le terme] «jeu d'argent» est trop étroit puisqu'il exclurait les mises en nature comme vêtements, villas, propriétés, bateaux de plaisance, etc., mais trop large puisqu'il ferait entrer sous sa rubrique, les sports professionnels (Jeux et sports, 1967, p.457).
[En parlant d'un objet, d'un outil, d'un instrument] Qui est utilisé par des gens de métier, par des spécialistes ou qui en a les caractéristiques. Coronamatic 7000 [machine à écrire]. Ultra-professionnelle sans en avoir l'air (L'Express, 19 avr. 1976, p.125, col. 1). Platine magnétophone à cassettes Hi-Fi (...). Présentation en pupitre, ligne «professionnelle», finition noire (Le Point, 19 avr. 1976, p.36, col. 1).
II. Substantif
A. 1. Personne qui exerce, qui connaît parfaitement un métier donné. Synon. pro (infra rem.), spécialiste; anton. amateur. De Buffon ou de Mme de Staël il ne reste pour ainsi dire pas d'oeuvre, en ce sens que leurs livres ne sont plus lus que par des professionnels (THIBAUDET, Réflex. litt., 1936, p.114):
1. Pour les travaux extérieurs, une solide échelle simple suffira, car on laissera au professionnel le soin d'exécuter les ravalements à grande hauteur (périlleux pour le non-spécialiste) et l'on pourra se passer, par conséquent, d'une échelle à coulisse.
BONNEL-TASSAN 1966, p.136.
Professionnel de + subst. (désignant une discipline, un corps de métier). Ils possèderont tout l'équipement correspondant aux besoins de la technique moderne et porteront au peuple l'art des grands professionnels du théâtre (BECQUET, Organ. loisirs travaill., 1939, p.54). Si, dans l'ensemble, les professionnels de la biologie se déclarent contre Needham et Buffon, il s'en faut que l'unanimité se fasse contre la génération spontanée des animalcules (J. ROSTAND, Genèse vie, 1943, p.47). Les limonadiers, cafetiers, hôteliers, vendeurs de maillots de bain font aussi grise mine que le temps. (...) Les professionnels du soleil voudraient bien présenter au gouvernement la note de l'été pourri (Le Nouvel Observateur, 5 sept. 1977, p.51, col. 1).
2. P. ext. Personne qui exerce une activité quelconque à la façon d'un métier, habituellement. Il est un peu drôle... Mais, comme professionnel, il est vraiment bon. Je viens de le voir travailler, eh ben, tu peux me croire: il sait ce que c'est que des déclenchements successifs de grèves! (MALRAUX, Conquér., 1928, p.33). L'assassin était un professionnel qui adorait son métier (AYMÉ, Uranus, 1948, p.147).
Professionnel de + subst. (désignant une activité, une occupation). Je suis surpris qu'il n'y ait pas de professionnels des grèves, qui se chargeraient de dresser les tableaux des revendications ouvrières (SOREL, Réflex. violence, 1908, p.87). Elles se trouvaient être l'une et l'autre, filles de cheminots. Avant de devenir professionnelles de la conspiration, la blonde travaillait dans les postes, la brune dans l'administration préfectorale (VAILLAND, Drôle de jeu, 1945, p.135).
B. —Dans le domaine sportif. Sportif qui pratique un sport en tant que métier, qui est rétribué pour cette activité. Synon. pro (infra rem.) ; anton. amateur. Les Anglais répondent que seuls ils ont conservé le véritable esprit sportif (...), que seuls ils défendent l'amateurisme désintéressé contre l'âpreté ou la brutalité des professionnels (MORAND, Londres, 1933, p.141).
Professionnel de + subst. (désignant un sport):
2. Le sportif amateur reçoit une médaille ou une coupe, et bon nombre de jeux d'adresse et de hasard supposent la possibilité d'un gain. Par ailleurs, rien n'empêche un professionnel du tennis ou du bridge de se prendre à son jeu, et, dans telle ou telle circonstance, de jouer pour le plaisir de jouer.
Jeux et sports, 1967, p.1161.
C.Au plur. Ensemble de personnes appartenant à la même branche d'activité. L'affiliation à un syndicat est une nécessité pratique pour la masse des professionnels (JOCARD, Tour. et action État, 1966, p.75). Les Halles centrales font l'objet d'une réglementation ancienne et très précise distinguant les différentes catégories de professionnels (BELORGEY, Gouvern. et admin. Fr., 1967, p.409).
D.Subst. fém., fam. Prostituée, fille publique. Si les conquêtes galantes étaient rares et difficiles, cela tenait d'abord à ce que les Bulgares, peuple paysan et militaire, ont pour capitale une ville plus austère qu'une sous-préfecture française bien pensante. Il restait pourtant quelques professionnelles (VERCEL, Cap. Conan, 1934, p.167). Quelqu'un l'avait pris par le bras, l'entraînait. Une femme. Il suivait l'impulsion, réalisant à peine que ça devait être une professionnelle. Elle soufflait, d'une voix rauque, éraillée: «Marche, petit, t'arrête pas... à gauche...» (ARAGON, Beaux quart., 1936, p.354).
REM. 1. Pro, subst. et adj., fam. [Gén. avec une connotation valorisante] Professionnel, professionnelle. a) [En parlant d'une pers.] ) [Dans le domaine des médias] Serait-il aventurier lui-même [P. Bellemare]? Sourire énigmatique et bourru... Non, il est trop sage, trop «pro». Et s'il consent à rêver c'est pour faire rêver un public qu'il ne méprise jamais (Le Point, 22 août 1977, p.54, col. 3). Principal atout de Pierre Sabbagh, toujours responsable d'«Au théâtre ce soir»: c'est un «pro», passé maître ès télévision populaire (Le Point, 5 sept. 1977, p.42, col. 3). ) Dans le domaine sportif. —Hé! dit Mathieu à voix basse... Tu étais goal?... Il ajouta: Ça gazait? —Avec de la chance, je serais passé pro (SARTRE, Mort ds âme, 1949, p.174). Très doué, invaincu depuis ses débuts chez les pros, ce Marseillais de 22 ans compte des victoires avant la limite sur Dobin, Denis (L'Humanité, 19 janv. 1952, p.3, col. 5). ) Pro de + subst. Spécialiste de quelque chose. Il y a de jolis ballets [dans «Féfé de Broadway»], des quiproquos attendus, des chansons qu'on ne retient pas, et des acteurs rompus aux ficelles du Boulevard. Des «pro» de la gaudriole (L'E.press, 14 mars 1977, p.16, col. 4). Élisabeth, «Lizzy» comme disent ses sujets affectueux, est une «pro» de la royauté. Elle fait avec conscience le métier pour lequel elle a été élevée (Elle, 5 sept. 1977, p.32, col. 1). b) P. anal. (Outil, appareil, instrument) qui concerne les professionnels, digne d'un professionnel. Le support de perçage. C'est un outil pro. Les lumières permettent la fixation de tous les types d'étaux (Le Nouvel Observateur, 19 avr. 1976, p.9, col. 3). C'est du Akaï. C'est du «pro». Ce sont des chaînes dont chaque maillon est conçu et construit pour assurer pendant très longtemps un service tout-terrain (L'Express, 11 oct. 1980, p.22, col. 3). 2. -professionnel, -elle, élém. de compos. entrant dans la constr. d'adj. qui expriment un rapport avec la ou les professions. V. extra-professionnel (s.v. extra I A 2 b), interprofessionnel, socioprofessionnel et aussi : a) Paraprofessionnel, -elle. Qui est extérieur, en marge d'une profession. Il s'agirait (...) de combiner la possession de titres professionnels (...), la pratique du métier comme apprenti, ouvrier et chef d'entreprise, d'activités de perfectionnement professionnel et d'activités para-professionnelles (ROBERT, Artis., 1966, p.85). b) Préprofessionnel, -elle. Qui est avant l'exercice d'une profession. La formation de l'ouvrier qualifié (...) s'oriente de plus en plus vers une méthodologie comportant trois phases: une phase préprofessionnelle... (CAPELLE, Éc. demain, 1966, p.87). c) Pseudo-professionnel, -elle. Qui est en dehors d'une profession, qui feint de lui appartenir. Parallèlement, un nombre croissant de jeunes chômeurs se réfugie dans le marginalisme pseudo-professionnel (Le Point, 28 août 1978, p.29, col. 3). d) Ultra-professionnel, -elle. Qui est très performant. V. supra I B 3 ex. de L'Express. 3. Professionnaliser, verbe trans. Donner les caractères de spécialisation, de technicité d'une profession à un domaine, une discipline, un phénomène. Alice Saunier-Séïté, nouveau secrétaire d'État aux universités, cherche à «professionnaliser» l'enseignement supérieur, c'est-à-dire à rapprocher la formation à l'université des besoins économiques (Le Point, 15 mars 1976, p.88, col. 1).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1878. Étymol. et Hist.1. 1842 adj. «qui se rapporte à, qui est fait selon le métier, la profession» (REYBAUD, J. Paturot, p.417); 2. 1872 subst. sports, p.réf. à l'Angleterre (PEARSON, Dict. du Sport fr. ds PETIOT); 1876 les professionals (La Revue des Sports, n° 23, 30 sept., 2b ds BÄCKER 1975, p.291); 1876 en France les professionnels (ibid., n° 24, 7 oct., 1c, ibid., p.292); 3. 1885 beautés professionnelles (MANDAT-GRANCEY, Chez l'Oncle Sam, p.91 ds BONN., p.110); 1923 professionnelle beauté (BARRÈS, Pays Lev., t.2, p.52). Dér. de profession (suff. -el, v. -al), prob. d'apr. l'angl. professional adj. «relatif à, concernant une profession» (mil. XVIIIes. ds NED) «de profession, dont c'est le métier» (1798, 1838 en sports ds NED Suppl.2), et dans le syntagme professional beauty (1887 ds NED) dont l'empl. 3 est la trad. Le subst. du vocab. du sport (2) est att. en angl. dep. 1848 (ibid.). Fréq. abs. littér.:829. Fréq. rel. littér.:XIXes.: a) 4, b) 222; XXes.: a) 1986, b) 2207.
DÉR. 1. Professionnalisation, subst. fém. État, caractère de ce qui est rendu professionnel, le fait de devenir un professionnel. La persistance de l'habitude favorise la spécialisation de la personnalité et la professionalisation [sic] (MOUNIER, Traité caract., 1946, p.297). La «professionnalisation» de la politique amène les élus à rechercher l'accord de leurs électeurs pour être réélus (VEDEL, Dr. constit., 1949, p.140). On s'est aperçu très tôt, dès le XIXe siècle, que la prison, la plupart du temps, faisait d'un condamné un délinquant à vie. Croyez-vous qu'on n'aurait pas trouvé d'autres moyens de punir, si précisément cette professionnalisation du délinquant n'avait pas permis de constituer une «armée de réserve du pouvoir» (Le Nouvel Observateur, 26 janv. 1976, p.35, col. 2). []. 1re attest. 1946 professionalisation (MOUNIER, loc. cit.); de professionnel, suff. -isation (v. -iser et -tion); cf. aussi angl. professionalisation, -ization (1901) et professionilising, -izing (1907) ds NED et NED Suppl.2 2. Professionnalisme, subst. masc. [P. oppos. à amateurisme] Caractère professionnel d'une activité; en partic., dans le domaine sportif. Le Hyères F. C. [Football-Club] qui adhéra au professionnalisme il y a quelques années, maintenant redevenu amateur, semble posséder cette saison une formation pleine de jeunesse et d'allant (L'OEuvre, 4 févr. 1941). L'importance des confrontations internationales et leur influence sur les rapports entre pays, leur succès de masse et de popularité sur tous les continents, a encouragé, imposé même un entraînement qui a poussé certaines fédérations nationales à créer le professionnalisme (J. MERCIER, Footb., 1966, p.85). []. 1res attest. 1881 professionalisme (Le Sport vélocipédique, n° 25, 3 févr., 18 ds BÄCKER 1975, p.290), 1893 professionnalisme (Les Sports Athlétiques, n° 180, 9 sept., 16a, ibid.); de professionnel (suff. -isme) prob. d'apr. l'angl. professionalism (1856 «caractère professionnel de quelque chose», 1884 sports ds NED), v. BÄCKER, loc. cit. 3. Professionnellement, adv. a) Du point de vue de la profession, par profession. On dirait que, professionnellement, aujourd'hui, les philosophes se défient du mécanisme comme système philosophique (RUYER, Esq. philos. struct., 1930, p.2). Quelle formation peut-on demander à de tels ouvriers? Professionnellement, elle est assez indéterminée (Traité sociol., 1967, p.451). b) Au titre de la profession. Sauf une minorité de Français qui, professionnellement et par souci d'information critique, lisent plusieurs journaux par jour, la plupart des lecteurs lisent seulement un journal, au maximum deux (Civilis. écr., 1939, p.36-9). Simon se trouvait donc dans la petite cour intérieure de l'Institut, en compagnie d'une quinzaine de journalistes venus professionnellement attendre les résultats (DRUON, Gdes fam., t.2, 1948, p.25). c) De façon professionnelle. Même lorsqu'il avait eu à juger professionnellement ses réponses, était-il sûr de n'avoir rien dit qui l'eût blessée? Un tel examen, à supposer qu'il retrouvât la froideur de la voir ainsi devant lui, serait aujourd'hui au-dessus de ses forces (MALÈGUE, Augustin, t.2, 1933, p.110). Dans le jeu des courants créés et dirigés ainsi au profit de certains intérêts particuliers ou collectifs, une classe d'hommes intervient professionnellement: ce sont les jongleurs, auteurs et colporteurs des écrits de propagande et de polémique (FARAL, Vie temps st Louis, 1942, p.213). []. 1re attest. 1845 (RICHARD); de professionnel, suff. -(e)ment2. Fréq. abs. littér.: 37.

professionnel, elle [pʀɔfesjɔnɛl] adj. et n.
ÉTYM. 1842; de profession.
A Adj. Relatif à la profession, au métier. || Vie professionnelle. || Milieux professionnels. || Activités professionnelles. || Orientation (cit. 1) professionnelle. || Formation professionnelle. Apprentissage (cit. 4). → Instruction, cit. 6. || Enseignement professionnel. Technique. || École professionnelle, qui prépare à un métier. || Capacité professionnelle (→ Artisan, cit. 7). || Certificat d'aptitude professionnelle (C. A. P.). || Habileté, patience (→ Inlassable, cit. 3), gestes (→ 1. Geste, cit. 6), habitudes (cit. 18) professionnelles.Déformation professionnelle. || Maladies professionnelles. || Langage professionnel. Jargon (→ Argotique, cit.). || Conscience, honnêteté professionnelle (→ Lâcheté, cit. 7). || Devoir (cit. 21), obligation (cit. 8) professionnelle (→ Galanterie, cit. 18). || Soucis professionnels.Secret professionnel. || Faute professionnelle. || Intérêts professionnels. || Aspirations professionnelles. || Groupement, association (cit. 10) professionnelle. Corporation, syndicat.
B Adj. et n. (Déb. XXe). Personnes. Qui est tel par profession, de profession.
1 Adj. || Écrivain professionnel (→ Apanage, cit. 6). || Journaliste, musicien professionnel.Spécialt. (D'après l'angl. professional). || Sportif professionnel, régulièrement salarié pour des activités sportives ou pour la formation de sportifs (opposé à amateur). Pro. || Équipes professionnelles de football (cit. 2).Par ext. || Le tennis professionnel.
Fig. || Libres penseurs professionnels (→ Instituteur, cit. 5).
2 N. m. ou f. (1893). Personne de métier, spécialiste. Pro. || Un travail de professionnel. || C'est une excellente professionnelle. || Fautes commises par des professionnels (→ Lourd, cit. 6).Spécialt. || Professionnels du sport (→ Acclimater, cit. 5), ou, ellipt, professionnels. || Match de professionnels. || Passer professionnel.
Fig. || Les professionnels du désordre (→ Conduire, cit. 8). || Crime qui n'est pas l'œuvre d'un professionnel (→ Estimer, cit. 11).
1 Tous nos patriotes folliculaires ne rêvent qu'une chose : nous rendre enfin semblables à l'ennemi. Et ils y travaillent assidûment, avec adresse, ces professionnels de la haine (…)
G. Duhamel, Récits des temps de guerre, IV, XIX.
2 Il y a toujours, dans la composition d'un roman par un professionnel expérimenté, une part de métier.
A. Maurois, Études littéraires, t. II, Jacques de Lacretelle, III.
3 Le régime de la prison n'avait rien d'atroce, en tant que régime. Administratif : les geôliers étaient des professionnels, amenés de Séville.
Malraux, l'Espoir, I, II, II, IX.
3 N. f. (Déb. XXe). Fam. Prostituée.
4 Dès lors, Duperrier passa la plupart de ses nuits dans des hôtels borgnes où il poursuivait son initiation avec des professionnelles du quartier.
M. Aymé, le Vin de Paris, « Traversée de Paris », p. 96.
CONTR. Amateur, dilettante, non-professionnel.
DÉR. Professionnaliser, professionnalisme, professionnellement.
COMP. Extraprofessionnel, interprofessionnel, non-professionnel, socioprofessionnel.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • professionnel — professionnel, elle (pro fè sio nèl, nè l ) adj. Néologisme. Qui concerne une profession, qui tient à une profession. Des préjugés professionnels.    Enseignement professionnel, cours, établissements où l on prépare aux différents métiers.    On… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Professionnel — Professionnalisme Voir « professionnalisme » sur le Wiktio …   Wikipédia en Français

  • professionnel — adj. profèchonèlo, a, e (Albanais) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Professionnel de la sante — Professionnel de la santé Les techniques modernes des soins de santé dépendent d un nombre croissant de professionnels de haut niveau, sous forme d équipe interdisciplinaire. Ces personnes sont appelées des professionnels de la santé dès qu ils… …   Wikipédia en Français

  • Professionnel de santé — Professionnel de la santé Les techniques modernes des soins de santé dépendent d un nombre croissant de professionnels de haut niveau, sous forme d équipe interdisciplinaire. Ces personnes sont appelées des professionnels de la santé dès qu ils… …   Wikipédia en Français

  • PROFESSIONNEL, ELLE — adj. Qui est relatif à une profession. Conscience professionnelle. Le pli professionnel. La déformation professionnelle. Le secret professionnel. école professionnelle, école où l’on prépare à différents métiers. On dit de même : Enseignement… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Professionnel de la santé — Les techniques modernes des soins de santé dépendent d un nombre croissant de professionnels de haut niveau, sous forme d équipe interdisciplinaire. Ces personnes sont appelées des professionnels de la santé dès qu ils interviennent d une manière …   Wikipédia en Français

  • Professionnel de l’information — Journalisme Traditional journalists at work in 1940 s Journalisme Sujets Actualité …   Wikipédia en Français

  • Syndrome d'épuisement professionnel — Pour les articles homonymes, voir burnout et épuisement. Syndrome d épuisement professionnel Classification et ressources externes …   Wikipédia en Français

  • Syndrôme d'épuisement professionnel — Syndrome d épuisement professionnel Pour les articles homonymes, voir burnout et épuisement. Syndrome d épuisement professionnel CIM 10 : Z73.0 …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.